Vossen
hero

News

Formaliser l’informel pour capitaliser (3/3)

Voici la 3ème et dernière étape pour cette chasse au trésor (caché) qu’est la formation informelle en entreprise. Si vous avez parcouru les 2 étapes précédentes, vous touchez au but : comprendre les enjeux de la formalisation de la formation informelle, un oxymore certes, mais pas qu’une figure de style…

Pour résumer la situation, avec la réforme de la formation professionnelle (ANI 2014), l’entreprise est passée d’une obligation de cotisation (et donc de moyens) à une obligation sociale: être en mesure de prouver que tout est mis en œuvre pour la montée en compétences des collaborateurs.

Le savoir-faire des collaborateurs est la plus grande richesse de l’entreprise. Or la formation informelle est  bien souvent réduite à du « temps passé » et donc de la productivité perdue… Ce temps n’est pas valorisé parce qu’il n’est pas évalué. Dommage… En encourageant les transmissions entre pairs (tuteur, formateurs internes etc.) et en formalisant l’essentiel, l’entreprise pourrait pourtant capitaliser à la fois le temps passé et les savoir-faire transmis.  Formaliser c’est avant tout anticiper les besoins du terrain et faciliter ces transmissions (avec des supports de formation par exemple) . Si la formation entre pairs est prise en compte dans l’entreprise, l’employeur implique et valorise ses équipes.

parcours de formation interne

La formation informelle fait partie du parcours du salarié

Pour créer les conditions d’une valorisation de ces transmissions internes, les entreprises de toutes tailles peuvent être accompagnées. Voici quelques pistes à travailler :

  • Auditer les savoirs et compétences transmis de façon récurrente
  • Repérer les personnes ressource (formateurs internes et tuteurs potentiels)
  • Former les formateurs, sensibiliser à l’apprenance*
  • Élaborer des référentiels métier sur-mesure et actualisés
  • Construire des parcours de formation interne pour les nouveaux collaborateurs
  • Construire des supports d’intégration et de formation interne adaptés
  • Évaluer (tests ludiques en ligne et sur le terrain)

 

  • ET tracer les temps de formation informelle pour rendre cette valorisation possible !

 

Outre le gain en termes d’organisation cette méthodologie permet de capitaliser les savoirs (via notamment la création de contenus) et de faire financer (via les OPCA**) ces temps de formation interne jusqu’ici ignorés. Quelle entreprise aujourd’hui est capable d’évaluer les temps de formation informelle ? Et si nous sortions ce trésor de sa cachette, qu’en pensez-vous ?

 

 

* Apprenance : « Attitude ou ensemble de dispositions favorables à l’acte d’apprendre sous toutes ses formes , déterminée par des facteurs motivationnels (le vouloir apprendre), comportementaux (le savoir apprendre), environnementaux : c’est le pouvoir apprendre…». Définition tirée de l’article de Marc Dennery Apprenance et guidance : une nouvelle vision de la formation, http://www.blog-formation-entreprise.fr/?p=102

** OPCA : Organisme Paritaire Collecteur Agréé (collectent, mutualisent et redistribuent les cotisations formation des entreprises)

Commentaire (1)


  1. Formaliser l’informel pour capitaliser - ...

    17/08/2016

    […] La formation informelle est le trésor caché des entreprises  […]

Les commentaires sont fermés.

Aller à la barre d’outils